Accueil Recherche Plan du site Imprimer RSS 

 

 

 

Les bâtiments communaux ou les vénérables édifices en mains privées sur le territoire de Bogis-Bossey sont les témoins les plus parlants de notre histoire. Suivez le guide à la découverte de notre patrimoine.

Les plus anciennes traces de Bogis-Bossey dans des annales historiques remontent au XIIe siècle. A la suite de donations, les terres de Bogis et de Bossey appartenaient à l'abbaye de Bonmont. Ses moines cisterciens s'y livrèrent à la culture de la vigne.

Après la conquête bernoise, Bogis fit partie de la seigneurie de Bossey inféodée en 1542 par les commissaires bernois en fief noble à Antoine Saunier, prédicateur français. Mme de Staël fit l'acquisition de ce château du XVIIIe siècle en 1809 pour son fils Auguste qui ne le conserva que deux ans. Le château de Bossey et le Petit-Bossey furent achetés par le Conseil oecuménique des Eglises qui y installa, dès 1950, l'Institut oecuménique.

   

 

Bossey

Le hameau de Bossey possède un château au centre d'un ancien domaine seigneurial qui fut donné en 1125 à l'Abbaye de Bonmont par l'Evêque de Genève Humbert. Au fil des ans et de l'histoire, devenu propriété particulière, le Château de Bossey passa en de nombreuses mains, spécialement dans le courant du XIX siècle.

Depuis la dernière acquisition en 1950 par le Conseil Oecuménique des Eglises, le château s'ouvre sur le monde, offrant son emplacement privilégié aux étudiants venant de tous les horizons, de religion protestante, anglicane, méthodiste, orthodoxe, chrétienne-catholique et catholique, désireux de parfaire leur formation théologique par des cours et séminaires oecuméniques.

 

 

 

 


Maison de commune

Datant de 1929, la Maison de Commune, où se trouve la salle du Conseil, fut rénovée en 1981. Le rez-de-chaussée, agrandi en 1992, accueille les bureaux de l'administration communale et la salle de Municipalité. Faute de place disponible pour la comptabilité, la place de travail de la boursière a été aménagée dans la salle de Municipalité.

 

Bâtiment communal

La construction en 1985 et 1986 d'un bâtiment communal a permis de compléter l'abri PC par de nouveaux locaux pour le service du feu, un atelier pour l'employé communal, ainsi que la création d'appartements.

 

 

 

Auberge

L'unique auberge fait partie des plus anciennes maisons mitoyennes du coeur du village. Selon le recensement architectural du Canton du Vaud, sa construction date de 1750. Dans le passé, cette bâtisse a abrité plusieurs activités fort différentes. Ecurie, laiterie, école ont précédé sa vocation de café restaurant.

En 1960, par manque de moyens financiers pour couvrir les frais de transformations requis par les nouvelles dispositions légales du Service de l'hygiène, les autorités ont dû vendre l'auberge.

Plusieurs propriétaires et gérants se sont ensuite succédés. Fermé et muet pendant plusieurs années, ce lieu convivial et animé que représente un café restaurant faisait triste mine. Aussi les autorités, encouragées par de nombreux habitants, ont-elles émis le souhait que la commune rachète le bâtiment afin d'assurer la continuation de la vocation de l'établissement.

Les négociations menées par la Municipalité ont finalement abouti et le Conseil communal a donné son accord pour le rachat de l'auberge après transformations. C'est ainsi que le 1er mars 2001, revêtue de ses plus beaux atours et sous la conduite de Monsieur Olivier Martin, son gérant enthousiaste, l'Auberge communale a ouvert ses portes et ne demande qu'à vous accueillir.

 

 

Eglises

Entre les villages de Bogis-Bossey et de Chavannes-de-Bogis se situe une charmante chapelle très prisée pour les mariages. Suite à la réorganisation géographique et structurelle de l'Eglise réformée vaudoise, notre commune a intégré au cours de l'année 2000 la direction de la paroisse réformée de Terre Sainte. Elle regroupe les communes de Chavannes-de-Bogis, Chavannes-des-Bois, Céligny, Commugny, Coppet, Founex, Mies, Tannay et Bogis-Bossey.

La paroisse catholique St-Robert de Terre Sainte, dont l'église se situe à Founex, accueille les fidèles de notre commune.

 

Moulin de l'Oie

Il serait intéressant de savoir quand a été creusé le canal à travers le village de Bogis et par qui. Celui-ci, connu depuis longtemps sous le nom de Greny, est un effluent de la Versoix qui vient notamment alimenter et faire tourner le Moulin de l'Oie. Seule industrie artisanale du village, celui-ci fabrique des aliments pour le bétail et la volaille et fonctionne également comme centre collecteur. Outre le Moulin, l'agriculture subsiste encore à Bogis-Bossey. Cinq agriculteurs, dont un seul élève encore aujourd'hui du bétail, assurent l'exploitation des terres, cultivant céréales, maïs, colza, betteraves sucrières, soya, tournesol et même un peu de vigne.

 
 Place Multisports

Le samedi 16 juin 2007 a été inauguré la cabane en rondins située sur la place intercommunale de sports derrnière la déchetterie intercommunale.
Chaque année en été les municipalités organisent un tournoi sportif intercommunal pour les jeunes et les moins jeunes, suivi d'un appértif et de grillades.
Une piste de pétanque également inaugurée le même jour a permis d'organiser un tournoi de pétanque pour la première fois en 2007.

 

 

L'Armoirie

Coupé au 1 d'argent semé de billettes de sable, au lion naissant du même, lampassé de gueules ; au 2 palé d'or et de gueules.
La partie supérieure du blason rappelle que Bogis-Bossey appartint aux Seigneurs de Gingins. La partie inférieure du blason est celui de la famille Turrettini qui bâtit le château de Bossey actuel.

Commune de
 
Bogis-Bossey

Greffe municipal
E-mail
Tél.
Fax
+41 22 960 52 53
+41 22 960 52 47
 

Bourse communale
E-mail

Tél.
Fax
+41 22 960 52 46
+41 22 960 52 47
   
Contrôle des habitants
E-mail
Tél.
Fax
+41 22 960 52 52
+41 22 960 52 47

Le mardi
de 8h à 12h et 17h à 18h
Le jeudi
de 8h30 à 12h


Chemin de la Pinte 2
1279 Bogis-Bossey

 

Guichet virtuel

Administration en ligne